Blog MonTicket.re - L'info et toute l'actualité culturelle à La Réunion


Artiste Réunion

Cabaret Pat Jaune : La musique des hauts de La Réunion


Atteindre le cabaret Pat'jaunes, c'est déjà une expérience automobile. En venant de Saint-Denis, il vous faut gravir la route des plaines et ses lacets dans lesquels se confrontent difficilement les véhicules aux moteurs souffreteux et les nappes de brouillard, que peine à percer le pinceau des phares.

Des contretemps qui, rassurez-vous, une fois le piton Ravine blanche atteint, vous paraîtront bien dérisoires. Effacés par le tourbillon de sympathie dans lequel vous ravit immédiatement la famille Gonthier.

Des sourires amicaux et une pointe d'humour caractéristiques qui donnent le ton de la soirée. L'accueil du public n'est pas relégué à des employés pour ménager l'entrée des artistes sur scène. Ce qui frappe immédiatement c'est la convivialité que tient à installer d'entrée de jeu le quatuor. « C'est comme si vous étiez à la maison » sourit François Gonthier, en relevant son chapeau de feutre.

Le public s'engouffre alors dans une grande pièce du chalet, qui fait office de salle de restauration.

« C'est autant une expérience musicale que culinaire » poursuit le membre des Pat'Jaune. Les membres du quatuor passent de table en table, et déclament, avec bonhommie à la soixantaine de spectateurs-convives la carte des boissons. Nos voisins de tablée, optent pour un Bourgogne : « Cuvée pat jaune ».

Il accompagnera fort bien l'assiette d'apéritifs créoles : des samoussas et des bonbons piments servis avec un jus de fruit ou un punch maison.

L'ambiance qui règne dans la pièce est chaleureuse. Du sol au plafond des planches de bois vernies au-dessus desquelles trônent, çà et là, des aquarelles, représentant le quatuor tantôt leurs instruments fétiches en main, tantôt dans des scènes des plus bucoliques.

Un spectacle qui mêle poésie et humour

C'est justement cette atmosphère paysanne que le quatuor va s'employer à installer tout au long de son spectacle.
Le divertissement est décomposé en deux parties, entrecoupées du dîner, deux séquences de 45 minutes chacune, où le concept de cabaret prend tout son sens. Face à un public installé dans des gradins, le quatuor se fait espiègle, joue de la figure de l'idiot du village que l'on peut prêter au yab les hauts.

Les morceaux sont pleins de poésie, empreints de la tendresse de l'enfance, de la nostalgie d'une parenthèse dorée. De cette époque des sentiers battus au sortir de l'école, des ménageries domestiques riches de ses boeufs et de ses « canors », le temps aussi des inaltérables meubles en bois de tamarin.

Côté musique, la guitare assure le corps des morceaux ponctués des solos de banjo ou de violon, brillamment interprétés par Bernard Gonthier. Les inconditionnels du groupe retrouveront les succès qui ont fait sa réputation, « Ti Catoune » « Angélo » mais aussi des titres plus confidentiels. Comme ceux extraits de l'album Ticoulitintin, chansons et berceuses, avec lesquelles les Pat'Jaune auront enchanté les écoliers aux quatre coins de l'île. Mais c'est bien forts de leurs expériences autour du monde que Claudine, François, Bernard et Michel parviennent à donner corps à ce spectacle, à faire que les parties chantées et jouées, sur le mode du stand-up, se combinent d'une mécanique fine.

Etant passés par le festival d'Avignon, les Transmusicales de Rennes, le Festival Métis d'Angoulême ou encore le Festival international de Louisiane, les Pat'Jaune connaissent par coeur la respiration d'un spectacle.

« Des gens amoureux de leur région, qui veulent faire passer cette émotion »

De leur sens du rythme et de la répartie, découlent des rires, des applaudissements en cascade. Et ce, bien que l'essentiel du texte soit en créole et que la moitié de l'auditoire soit composée de touristes métropolitains.

À l'image de Christian et de Chantal, des marseillais, venus en séjour avec un couple d'amis de Thonon-les-bains : « C'est assez accessible, on comprend les trois quarts, on sent que ce sont des gens amoureux de leur culture, de leur région et qu'ils veulent faire passer cette émotion » analyse le couple de retraités, catapultés sur les hauteurs de la Plaine des cafres par la grâce d'un guide touristique.
Des compliments, le quatuor en récolte à chaque tablée, puisque ce sont eux qui assurent là encore le service, (carry poulet et carry andouillette maison ce soir-là). « Ils méritent d'être plus connus, décrète Yvonne l'amie de Thonon-les-bains, on leur fera de la publicité quand on rentrera ».

D'autant que le rapport qualité prix semble mettre tout le monde d'accord. D'en conclure que le cabaret Pat'Jaune est un incontournable pour ceux qui veulent connaître La Réunion, serait en dessous de la vérité. Ce dîner-spectacle, c'est une institution de la culture réunionnaise. Le condensé d'un art de vivre de cette part de l'île que d'aucuns considère déjà comme une micro-région à part entière : les Hauts, indissociables de ses Pat'jaune, nom que l'on donnait dans le tan lontan aux petits colons planteurs de safran.

Le Cabaret Pat'Jaune
Tous les vendredi et samedi à la Plaine des Cafres
Tarif unique : 53 euros
Réservation par email : patjaune@wanadoo.fr

©ODL



Article rédigé par


Réagissez à cet article

Commentaires System WIDGET PACK