Blog MonTicket.re - L'info et toute l'actualité culturelle à La Réunion


Spectacles

Château Morange : le centre culturel dédié aux arts visuels


Les grandes grilles du Château Morange s’ouvrent sur une nouvelle ère, celle des arts visuels. Un univers dont on se méfie car trop méconnu et souvent inaccessible au plus grand nombre. Afin d’inverser cette tendance à l’exclusion, le Château Morange a aujourd’hui parmi ses missions, la démocratisation du 7ème art englobant tout le processus de création d’une oeuvre cinématographique : écriture, son, image, montage…

La belle bâtisse blanche trônant sur ses colonnades imposantes garde de sa superbe et il n’y a pas de mal à imaginer le lieu plus de 170 ans en arrière. D’abord demeure de la grande bourgeoisie entre 1850 et 1860, désireuse de résider en périphérie de la ville de Saint-Denis, elle servira très vite de prison aux exilés à partir de 1860, lors de l’effondrement de l’économie sucrière à La Réunion. Pour ne citer que lui, le célèbre raïs marocain Abd-Del-Krim (Abdelkrim Al-Khattabi) fera partie de ses prisonniers entre 1926 et 1929.

Après des décennies laissé à l’abandon, le château devient « La Maison des jeunes et de la culture » en 1980 dotée d’une salle de projection d’une capacité de 100 personnes. Tous les Dionysiens de 40 ans aujourd’hui se sont forcément rendus à une projection de film dans cette salle mythique qui fut pour beaucoup d’enfants de l’époque, leur tout premier contact avec le cinéma. Malheureusement, les coûts d’entretien et de rénovation associés aux affres du temps n’auront épargné le bâtiment, interdit d’accès depuis longtemps pour des raisons de sécurité puis d’accès.

Il faudra attendre 2010 pour que le château, son patio, son parc, ses dépendances et ses clôtures soient inscrits en totalité au titre des Monuments historiques. Le phénix renaît donc de ses cendres en cette année 2020 et l’entrée de la technologie dans notre société s’utilise désormais de façon efficiente et à destination du plus grand nombre. Ainsi, doter le château de l’arsenal technologique incluant le raccordement à Internet et la mise aux normes des installations électriques a du se faire sans modification aucune de la bâtisse initiale.

Le centre culturel de Château Morange version 2020 est ainsi principalement orienté vers les techniques nouvelles des arts visuels englobant le cinéma, la photographie, l’art vidéo et l’art numérique. En complémentarité avec les équipements existants sur le territoire, le lieu comprend aussi une salle de spectacles et de projections, une salle de montage vidéo, un studio d’enregistrement, une salle de danse et de théâtre, une salle de répétition musicale et une petite scène circulaire au coeur du patio.

Salle de théâtre et de projections

Une double mission d’accompagnement dans la création

Le cinéma et les arts audio-visuels en général englobent des champs transversaux multiples : l’écriture du scénario, la création des scènes du film, les musiques et les sonorités, les techniciens, le jeu d’acteur… Château Morange va permettre à tous, sans distinction, de lancer un projet cinématographique.

Tel un incubateur, il accompagne la filière dans sa « création » avec la mise à disposition de l’ensemble du matériel disponible : la salle dotée dedix ordinateurs dernier-cri comprenant des logiciels de montage, des caméras avec accessoires, une salle de captation du son… ainsi que de la logistique humaine avec un régisseur et les chargés de projets prêts à apporter leur expertise. Puis, le Château se veut être un espace de production récurrent sur neuf mois de l’année : tous les jeudis soirs, entre 18h30 et 21h, un film, reportage ou court-métrage produit localement sera projeté à partir du 5 mars 2020 dans la salle d’une capacité de 100 places. Et, il y a de quoi projeter avec le nombre de structures autonomes, grandes productrices de films à La Réunion et dans l’océan Indien : La Lanterne Magique, Cinékour, Klaxon, Cinémawon, Ciné d’Iles… trouvent au château un espace où partager leurs oeuvres avec le public de quartier, curieux, initiés et néophytes.

La cour intérieure du château.

« Avec Château Morange, la liaison au territoire doit s’établir à tout prix car il ne peut y avoir d’universalité s’il n’y a pas de proximité » soutient Éric Pounoussamy, directeur de la programmation de Château Morange. L’ambition de ce dernier est triple pour ce pôle de l’image : l’accompagnement des acteurs de la filière, l’ancrage de cet espace dans son quartier d’implantation, les Camélias, et l’accès à la culture. Le tarif unique de ces projections s’élevant à 4 euros devrait ainsi attirer une population éloignée des arts cinématographiques.

Du côté de la programmation, un spectacle vivant ainsi qu’une pièce de théâtre seront joués une fois par mois. Les Dionysiens devraient naturellement s’approprier le Château Morange avec ses jardins ouverts, son rond de rassemblement à poèmes et à musiques. Un espace à la fois hors du temps et pourtant bel et bien fixé dans notre ère moderne et résolument tourné vers l’avenir.

Cours de danse pour les petites ballerines à Château
Morange avec l’école Loulou Pitou.

©DR



Article rédigé par


Réagissez à cet article

Commentaires System WIDGET PACK