Blog MonTicket.re - L'info et toute l'actualité culturelle à La Réunion


Artiste Réunion

Johny Guichard, sa devise : imiter et toujours régaler


Déjà 26 ans de carrière pour l'humoriste et qui semble bien lui réussir, puisque tous ses spectacles sont à guichet fermé depuis début 2019. L’occasion pour lui de faire une sorte de bilan sur sa vie, son métier à travers ses sketchs mais surtout de partir à la conquête d’un nouveau public.

De ses débuts dans le monde du spectacle, Johny Guichard s’en souvient encore comme si c’était hier. A l’époque, il travaille dans une banque. En marge de ce métier très sérieux et dans lequel il a très vite gravi les échelons, il a deux passions : chanter et faire des imitations de chanteurs ou d’hommes politiques. Un talent qu’il exerce seulement devant ses proches ou ses collègues. Mais à la faveur d’un concours de circonstances, l’humoriste Sully Rivière, qui découvre et apprécie ses capacités vocales, lui donne l’opportu- nité d’être sous les feux des projecteurs, à ses côtés, en l’associant à ses propres spectacles : Sully s’occupant de la partie comique et Johny lui, de la partie chants à travers des reprises des plus grands standards de la variété française. Jean-Jacques Goldman, Claude François, Georges Brassens... son panel de voix est large.

De fil en aiguille, ses imitations pures se transforment en véritables parodies, toutes plus hilarantes les unes que les autres : « Je me souviendrai toujours de ce spectacle que l’on a fait un jour sur un stade de foot à St Paul devant des milliers de personnes. J’avais mis la perruque et le costume de Cloclo et tout, Sully lui faisait la petite fille du « Téléphone Pleure » à sa manière. Les gens ont adoré. Je réalise que c’est ce jour-là que ça a vraiment décollé pour moi ».

Johny Guichard au Port de Sainte-Marie La Réunion

Un brillant avenir dans la banque

Son potentiel comique commence à se profiler, se développer. Il se met alors à écrire. D’abord, un petit sketch, qu’il teste à la Foire de Bras Panon. Et là encore, le public adhère. Johny Guichard comprend qu’il est fait pour ça. Il fera ses armes auprès de Sully Rivière pendant encore trois ans avant de tracer sa route en solo. Le succès sera au rendez-vous et après six mois passés à essayer de jongler entre ses deux carrières, la banque et la scène, le dionysien finit par lâcher son premier job. D’abord pendant un an. Un congé sabbatique.

Johny Guichard se concentre sur son côté artiste. De l’écriture à la mise en scène en passant par la communication et la promotion de ses spectacles, il fait tout lui-même. Et il s’éclate tellement qu’il ne reprendra finalement jamais son poste de chargé de gestion. C’était en 1998. « Kan ma pris la décision de démission- ner après 12 ans de bons et loyaux services, mes proches la dit que mwin té fou de faire ça, parce qu’en plus m’avé travail dur pou arrive là, m’avé une carrière toute tracée devant mwin »... mais l’envie de donner du bonheur aux gens en les faisant rire plutôt qu’en leur accordant des prêts sera plus forte... Un choix risqué, d’autant qu’il était marié et père de famille, mais assumé sans regret.

Johny, ça va péter : le carton plein

Début 2019, Johny a lancé son nouveau spectacle "ça va péter" et c'est carton plein, avec un public qui l'accueille comme à ses débuts et les théâtres pleins à craquer. Attendons maintenant ce qu'il nous réserve pour 2020 !

A 55 ans, le Man en a encore sous le pied !

Le port de Sainte-Marie

Le port de Sainte-Marie La Réunion

L’imitateur péi a découvert et aimé la pêche en discutant avec d’autres pêcheurs.

Johny Guichard a découvert la pêche il y a trois ans et c’est tout naturellement qu’il a choisi comme lieu d’interview: le Port de Sainte Marie. « Un jour, ek in camarade, nou l’avé arrête sur le chantier de la nouvelle route du littoral et nou la vu des pêcheurs. Na inn’ la reconnu à mwin et li ni k oz un ti peu ek mwin. Li la demande à mwin si mi té pêche. Ma dit non, ma ni juste regarder. Et là li dit à mwin, pêche té, sa lé valab’ sa ! Ou va voir, lé gayar trap’ poisson, bord la mer i enlève out stress ! A ce moment-là le camarade ke té ek mwin, i explique à mwin ke li té pêche avant, kan li té habite St Gilles, mais ke li la arrêté. Et d’un coup, li dit, té ben allons achète 2 cannes et allons pêcher ! Et c’est ce que nou la fé ! » se souvient-il en riant.

Dorés, carangues, perroquets... Dès le début, Johny Guichard se surprend à attraper quelques beaux spécimens. Une passion est née. Pendant deux ans, tous les week-ends, il ira jeter sa ligne à la mer, à différents spots.

« A mwin ek mon camarade nou lé vraiment devenus accros, nou la investi dans du bon matériel et tout ». L’humoriste explique qu’en plus d’attraper les poissons, ce qui lui plait dans le fait de pêcher c’est aussi l’air marin : « kan ou lé assiz dan in bord d’mer, su out chaise comme ça, out gaulette lé calé et ou attend qui mord, i déten’ aou vraiment. Ou lé bien dan’ out tête, dan out corps, et du coup, personnellement i aide à mwin niveau inspiration pou les spectacles. En plus ma rencontre énormément de gens sympas grâce à ça ».

Johny Guichard a dû mettre sa passion pour la pêche un peu en standby en ce moment car il travaille sérieusement sur son dernier spectacle, mais il compte bien s’y remettre quand il aura à nouveau du temps libre.



Article rédigé par


Réagissez à cet article

Commentaires System WIDGET PACK